Espace adhérents >

Stade Charléty 5 parachutistes de la FCD sautent sur Paris

La Fédération des Clubs de la Défense (FCD), avant tout membre de l'AFSVFP mais aussi partenaire de l'événement, a fait sauter à cette occasion 5 parachutistes (comme les 5 anneaux olympiques) de la FCD au-dessus de Paris pour atterrir sur la pelouse centrale du Stade Charléty.

Chacun des parachutistes était porteur d'un drapeau : Laurent Millot pour la candidature de Paris 2024, Franck Chartrain pour celui de la FCD, Mario Gervasi pour l'AFSVFP, Rémy Balaud pour le Comité Paralympique Français et Xavier Arnoux pour le drapeau du CNOSF. Le directeur des vols était le conseiller technique parachutisme de la FCD, Sengsouvanh Phoummavongsa, assisté de Philippe Supper, son adjoint.

Dans le public, étaient présents les membres de l'association du Fair-Play ainsi que quelques jeunes parisiens, mais aussi de nombreux sportifs et notamment des joueurs de l'équipe de France de rugby de 1971 et Robert Marchand, le plus vieux sportif du monde et futur détenteur du record du monde du saut en parachute.

A 105 ans, Robert Marchand est le détenteur d'un record du monde dont tout le monde parle déjà. Sa petite particularité : il marchait déjà quand les soldats allemands sont entrés dans sa ville d'Amiens, en 1914... Et à l'âge de 105 ans, il a roulé une heure sur le vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines, le 4 janvier dernier, parcourant la distance de 22 kilomètres et 547 mètres. Une performance proche de son précédent record de 26,927 kilomètres, accompli à l'âge de 102 ans... Il vise bientôt à être le parachutiste le plus âgé.

Pour l'équipe des parachutistes, la performance fut au rendez-vous malgré un ciel qui devenait de plus en plus incertain au cours de la journée. Blue sky en début de journée et lors de la reconnaissance du site vers 11H00 (toutes les zones de dégagement extérieures à l'emprise du stade Charléty ayant été reconnues la veille par le staff et les sautants), devenant de plus en plus nuageux avec un vent moyen à fort, mais très constant.

Largage à 15H00 préparé très méticuleusement par le leader Laurent Millot à une hauteur de 1200 mètres ; à peine Xavier Arnoux atterri - le dernier du stick -, que les giboulées de mars, certes en retard arrivaient, couvrant Paris d'un manteau blanc. Les dieux du ciel furent avec nous.

Pour les parachutistes présents, ce saut très particulier plein de promesses pour l'avenir, était tout particulièrement dédié à la candidature de Paris aux JO de 2024, mais aussi dédié à l'arrivée de Lilou Balaud le 24/03/2017 chez Rémy et Emeline.

Le stade Charléty au moment où les parachutistes s'élancent

Le stade Charléty éclairé par le soleil au moment du saut
Le stade Charléty au moment où les parachutistes s'élancent



Document sans nom